7. Développement durable
• La dimension écologique
En mettant en place cette loi, le législateur a poursuivi les
objectifs suivants :
moins de déchets d’emballages
des emballages non polluants et/ou réutilisables
la stimulation du recyclage des emballages industriels
Ces dispositions rejoignent parfaitement les
principes internationalement reconnus de l’échelle
de Lansing
et VAL-I-PAC est heureux d’y apporter au
quotidien sa contribution.
• La dimension économique
VAL-I-PAC soutient financièrement les entreprises qui font
l’effort de trier leurs déchets d’emballages. Les primes qui
sont payées par VAL-I-PAC ne sont pas des subsides : ces
montants sont uniquement financés par l’ensemble des
contributions que tous les adhérents paient à VAL-I-PAC.
Une partie de ces contributions couvrent les frais de
fonctionnement, une autre partie est allouée aux opérateurs
en compensation des informations qu’ils nous communiquent
sur les quantités recyclées.
Et plus de la moitié revient aux déballeurs sous forme de
primes en rétribution des efforts accomplis pour le tri sélectif.
• Les aspects sociaux
Notre équipe se compose actuellement de 25 personnes,
toutes très spécialisées et expérimentées dans leur fonction.
Un nombre de collaborateurs stable qui ne devrait pas varier
de manière importante.
85 % de nos collaborateurs disposent d’un diplôme de
type supérieur (universitaire ou autre) et maîtrisent les deux
langues nationales.
Les collecteurs de déchets avec qui nous collaborons au
quotidien emploient quant à eux un nombre de personnes
beaucoup plus important, notamment dans les centres de
tri en vue de la préparation au recyclage. Le système permet
donc, de manière indirecte, de favoriser l’accès à l’emploi des
groupes sociaux ayant un niveau de formation plus limité.
Écologique
Social
Économique
Durable
Équitable
Vivable
Viable
7
1,2,3,4,5,6 8,9,10,11,12