image

Impact de la décision chinoise
sur le recyclage du plastique

L’interdiction des importations de certains flux de déchets par la Chine donne lieu à une certaine insécurité sur le marché. En particulier pour des qualités spécifiques de films plastiques, les effets sont maintenant clairement ressentis. Qu’en est-il de la prime de recyclage pour les emballages plastiques qui ne seront pas recyclés ?

La commercialisation de certaines qualités de plastique (principalement les films en mélange) est au point mort et cela se ressentira probablement bientôt dans les déclarations à VAL-I-PAC et le taux de recyclage. C’est pourquoi nous surveillons de près les mesures prises par la Chine, leur interprétation et leurs implications. Nous sommes pour ce faire en contact étroit avec les opérateurs, les traders et nos relations en Chine.

Dans ces circonstances, VAL-I-PAC doit également prendre position quant aux primes de recyclage octroyées pour les quantités de plastique qui ne seraient pas effectivement recyclées.

Le Comité Exécutif de VAL-I-PAC a récemment décidé de mettre en place dès 2017 un coefficient de recyclage pour le plastique, similaire à celui qui existe déjà pour le bois. Ceci veut dire que vos clients recevront début 2018 une prime en fonction de la proportion du tonnage des emballages plastiques qui ont effectivement été recyclés par l’opérateur. Le principe étant que VAL-I-PAC ne peut pas payer de prime pour des emballages qui ont été valorisés énergétiquement.

image

Nous voulons toutefois profiter de cette période difficile pour examiner les opportunités qui se présentent et créer de nouvelles initiatives afin de répondre aux problèmes du marché. C’est la raison pour laquelle, VAL-I-PAC souhaite organiser rapidement une table ronde sur le thème « Le recyclage à l’heure de l’économie circulaire ». Cette table ronde réunira toutes les parties prenantes (responsables d’emballages, producteurs d’emballages, collecteurs recycleurs, traders, organismes agréés ainsi que les autorités compétentes en la matière) afin de débattre de la situation actuelle du secteur et de réfléchir aux solutions à court, moyen et long terme. De plus amples informations vous seront communiquées très prochainement.

A plus court terme, VAL-I-PAC continuera à suivre la situation et prendra, en temps voulu, les mesures appropriées en concertation avec les opérateurs et la CIE.