image

Un nouvel agrément ambitieux

En plus du système VAL-I-PAC déjà bien établi pour les déchets d’emballages industriels, un volet du nouvel agrément est consacré au monitoring des déchets produits par les entreprises. Pour ce faire, des informations supplémentaires sont demandées aux opérateurs, et VAL-I-PAC compte saisir cette opportunité pour offrir un feed-back intéressant aux opérateurs sur la base des données communiquées. Voilà plus d’informations concernant la mise en œuvre de ce monitoring.

Des emballages aux matériaux

Dorénavant, VAL-I-PAC devra également rapporter aux autorités les quantités de déchets industriels que les opérateurs affiliés collectent annuellement chez leurs clients, par numéro d’entreprise et par code postal. Ce rapportage supplémentaire concerne 14 flux de déchets. VAL-I-PAC consolidera et rapportera donc dorénavant ces quantités qui concernent non seulement des déchets contenant ou ayant contenu des emballages industriels, mais également des flux de déchets industriels spécifiques.

VAL-I-PAC est convaincu que la mise en œuvre de cette mission supplémentaire en collaboration avec les opérateurs affiliés constituera une valeur ajoutée pour les opérateurs et pour leur collaboration avec VAL-I-PAC.

image

Contact régulier avec tous les opérateurs affiliés

Pour mener à bien cette mission, VAL-I-PAC fait appel à ses opérateurs affiliés. Nous comprenons que des directives claires sont nécessaires en la matière et qu’une séance d’information approfondie s’impose.

C’est pourquoi chaque gestionnaire de dossier de VAL-I-PAC planifie actuellement des visites individuelles auprès de ses opérateurs afin de détailler les informations demandées. Il s’agit ici des matériaux choisis, de la manière dont les données sont rapportées et du timing pour l’introduction des informations. Nous développons également un site internet "materials.valipac.be" où, en tant qu’opérateur, vous retrouverez toutes les informations utiles concernant ce rapportage supplémentaire.

Nous travaillerons de la manière la plus pragmatique possible à l’élaboration de l'application informatique où vous pourrez introduire les informations demandées en limitant autant que possible le travail supplémentaire des opérateurs. Par ailleurs, sur base des informations que vous nous communiquerez et celles que les autres opérateurs nous communiquerons, nous vous proposerons aussi, à terme, des analyses intéressantes quant à l’évolution de vos activités de collecte par rapport à l’ensemble du secteur. Vous en apprendrez également davantage à ce sujet lors de la visite de votre gestionnaire de dossier.

Une nouvelle convention

Les changements majeurs dans notre agrément nous obligent à ajouter de nouvelles modalités à la convention de collaboration signées entre VAL-I-PAC et les opérateurs. Dans ce contexte une nouvelle convention devra être signée. Le texte de cette nouvelle convention a récemment été approuvé par la CIE (Commission Interrégionale de l’Emballage). Lors de notre prochaine visite, nous vous présenterons le nouveau contrat que nous vous demanderons de signer.

A la signature du nouveau contrat vous recevrez une « attestation d’opérateur affilié ». Un document que vous pourrez transmettre aux clients qui en font la demande comme preuve de votre adhésion au système VAL-I-PAC. Cette attestation est valable jusque fin 2021 (date de la fin de notre nouvel agrément).

Campagne itinérante réunissant toute l’information

Lors des visites des gestionnaires de dossier, toutes les modalités du nouvel agrément seront une nouvelle fois abordées. Outre le nouveau volet consacré au monitoring de la production de déchets, les modifications des primes pour les déballeurs et les rétributions y afférentes pour les opérateurs seront passées en revue. Parallèlement, vous obtiendrez de plus amples informations concernant la procédure qui a été modifiée pour les tests de tri. Nous profiterons de l'occasion aussi pour échanger des informations relatives à l’embargo sur les exportations de plastiques vers la Chine et ses répercussions sur vos activités et nos projets opérationnels.