Valipac, le partenaire en gestion d’emballages industriels.

Valipac pour les fédérations, comment ça marche ?

Consultez les informations

INTRODUCTION

Que fait Valipac ? Comment agit-elle en faveur de l’économie circulaire ? Quels sont ses défis ? Que peut-elle faire pour vos membres ? Nous avons rassemblé ici les informations de base qui peuvent vous être utiles en tant que fédération.

Valipac circular economy

Votre fédération peut également utiliser ces informations comme support de communication interne et externe. Faisons un petit tour d’horizon.

La mission de base de Valipac : rassembler les preuves de recyclage des emballages industriels.

Les entreprises doivent prouver que 80% des emballages utilisés pour commercialiser leurs marchandises en Belgique sont recyclés. Une obligation difficile à remplir quand on distribue des produits à des centaines de clients aux quatre coins du pays…

Valipac a été créée en 1997, à l’initiative du secteur industriel belge, pour offrir une réponse collective aux obligations individuelles des entreprises. Valipac assume en effet la responsabilité d’atteindre les 80% de recyclage au nom de ses entreprises clientes.

En 20 ans, Valipac a d’ailleurs réussi à augmenter le taux de recyclage des déchets d’emballages industriels de 74% à 88,6%.

Pour une information complète sur Valipac, vous pouvez notre brochure corporate.

Vos membres sont-ils concernés par les services de Valipac ?

Votre atout en tant que fédération ? Offrir des solutions à vos membres. Surtout, dans le cadre d’une législation aussi complexe que celle-ci. Vous pouvez, dans un premier temps, les aider à déterminer s’ils sont concernés par cette obligation. Invitez-les simplement à faire un test anonyme sur https://www.valipac.be/vous-netes-pas-client/#statut.

Le résultat du test est positif ? Invitez vos membres de prendre contact avec l’un de nos conseillers clientèle au +32 (0)2 456 83 10 ou par mail à info@valipac.be.

Valipac assiste vos membres pour leur déclaration annuelle.

De nombreuses entreprises doivent introduire à la fois une déclaration pour leurs emballages industriels et pour leurs emballages ménagers. Nos solutions ?

  • Valipac et Fost Plus proposent une formation commune.

En janvier et en février, Valipac rencontre ses clients pour les aider à compléter leur déclaration annuelle.

  • En dehors de ces périodes, vos membres peuvent soit consulter notre Guide de la Déclaration, soit prendre contact avec nos conseillers clientèle au +32 (0)2 456 83 10 ou par mail à info@valipac.be.

Des primes pour vos membres et pour améliorer le tri.

Mieux les emballages industriels sont triés à la source, plus il est aisé pour Valipac d’atteindre les taux de recyclage imposés à ses membres. Voilà pourquoi nous voulons soutenir financièrement les entreprises qui trient.

Ces primes ne sont pas des subventions de l’État. Elles proviennent de la cotisation que les clients versent à Valipac. Le résultat ? En 2019, 38.000 entreprises ont bénéficié des incitants financiers de Valipac pour un montant de 7.148.000 €.

Pour connaître les montants de primes de Valipac et leurs conditions d’octroi, vous pouvez consulter www.valipac.be/trier-dans-votre-entreprise/#lesprimes. Vous pouvez d’autre part distribuer notre dépliant dédié à vos membres via vos différents canaux de communication. Ces dépliants sont également disponibles sous format papier. Envoyez pour cela votre demande par mail à info@valipac.be

valipac prime

Outils et conseils de Valipac pour faciliter le tri des déchets en entreprise.

En moyenne, les déchets résiduels non triés des entreprises contiennent encore 50% de matériaux qui auraient pu être valorisés s’ils avaient été triés à la source. La plupart de ces matériaux sont en outre soumis à une obligation de tri dans les trois régions.

Pour soutenir les entreprises dans leur démarche, Valipac a développé le site jetriedansmonentreprise.be. Ce site répond à bon nombre de questions : quels flux sont soumis à obligation de tri, comment trier, à quel collecteur faire appel, etc. L’utilisateur du site peut également commander ou télécharger gratuitement du matériel de communication. Enfin, il a l’occasion de tester ses connaissances en matière de tri via 3 jeux ludiques et éducatifs.

Notre baromètre du tri en Entreprise.

ordinateur barometres

Depuis 2018, Valipac recense et analyse la production de 15 flux de déchets auprès des entreprises. Ces données sont partagées, via notre outil Insights, avec les collecteurs affiliés à Valipac afin qu’ils puissent identifier le potentiel d’amélioration de tri de leur clientèle.

Nous utilisons également ces données pour développer des actions de communication ciblées et des projets opérationnels destinés à booster la collecte sélective en entreprise.

Pour les résultats détaillés de l’année de référence 2018, vous pouvez consulter notre rapport annuel de 2019 ou notre factsheet (version condensée).

Votre fédération peut également bénéficier d’analyses de benchmarking afin de faire le point sur les prestations de votre secteur en matière de production et de tri des déchets. Pour en savoir plus à ce sujet, veuillez prendre contact avec Valipac en envoyant un mail à l’adresse info@valipac.be

Les défis de Valipac et son rôle dans l’économie circulaire.

L’un des défis majeurs pour Valipac et pour l’industrie dans son ensemble : la crise des plastiques. Celle-ci ne pourra se résoudre que si tous les acteurs de la chaîne de valeur collaborent activement. Parallèlement à cette problématique, Valipac a encore bien d’autres défis à relever.

Defi n°1

Augmenter le taux de recyclage

L’Europe impose une augmentation des taux de recyclage des déchets. La directive européenne est en cours de transposition dans l’Accord de Coopération Interrégional qui régit la problématique des emballages ménagers et industriels de manière uniforme pour les trois régions de Belgique.

Cet accord prévoit d’augmenter progressivement le seuil minimum à atteindre pour le recyclage des plastiques d’emballages industriels : 50% dès son entrée en vigueur, 55% en 2023 et 65% en 2030. Sachant que le taux atteint en 2018 était de 45,8%, le défi est de taille et nécessitera l’implication de toutes les parties.

Les actions de Valipac

icon responsable emballage
Responsables d'emballages

Création d’un guide de Design 4 Recyclabilty et application de l’éco-modulation pour stimuler l’utilisation d’emballages recyclables par nos clients. Inciter nos clients à collaborer avec des collecteurs affiliés à Valipac (tonnages collectés comptabilisés dans nos résultats). Inciter nos clients à trier davantage leurs emballages.

icon deballeurs
Déballeurs

Augmenter le tri des emballages industriels par diverses actions de communication et projets opérationnels. Actions ciblées grâce à nos récoltes de données. Inciter les déballeurs à collaborer avec des collecteurs affiliés à Valipac (tonnages collectés comptabilisés dans nos résultats).

icon collecteurs
Collecteurs

Inciter à plus de collectes sélectives via l’application Insights.

Defi n°2

Assurer la traçabilité pour garantir le recyclage

Jusque début 2018, la Chine était le principal acquéreur de nos déchets d’emballages industriels en plastique. Lorsque la Chine a fermé ses frontières aux importations de déchets, des installations situées en Asie du Sud-Est se sont multipliées pour réceptionner nos déchets, entraînant une baisse de la traçabilité. En attendant que l’Europe développe les infrastructures nécessaires au traitement de ses déchets, il est impératif d’assurer une traçabilité sans faille.

Les actions de Valipac

Traders

Accords avec les traders par lesquels ils s’engagent à communiquer à Valipac les destinations finales de déchets d’emballages industriels belges. Dans une seconde phase, mise en place d’un système d’accréditation des traders soumis au respect d’un protocole d’audit.

icon collecteurs
Collecteurs

Inciter à collaborer avec des traders avec lesquels Valipac a passé un accord. Les quantités qui ne transitent pas par cette voie ne seront plus acceptées dans les déclarations et ne donneront plus droit à la prime de recyclage (à moins que le collecteur ne puisse obtenir de son trader les informations nécessaires). Améliorer la connaissance de Valipac sur les qualités en sortie des centres de tri (50/50, 80/20, 90/10, …).

Defi n°3

Agir pour des emballages plus écologiques

Nos entreprises investissent depuis des années dans le développement d’emballages ménagers plus écologiques. Pour les emballages industriels, nous en sommes encore au point mort, la plupart du temps à cause d’une méconnaissance des processus de recyclage. Il faut que les emballages correspondent désormais à des critères permettant un recyclage de haute qualité.

Les actions de Valipac

icon responsable emballage
Responsables d'emballages

Développement de lignes directrices qui définissent la recyclabilité des emballages de transport. Mise en application des principes d’éco-modulation pour stimuler nos clients à utiliser des emballages recyclables.

Défi n°4

Développer des filières pour renforcer l’utilisation des matières recyclées

Deux conditions essentielles doivent être réunies pour développer le secteur du recyclage en Belgique : assurer des apports suffisants en déchets et garantir des débouchés pour les matières recyclées Le marché des produits recyclés doit être stimulé auprès des producteurs d’emballages et des entreprises qui emballent elles-mêmes leurs marchandises.

Les actions de Valipac

icon producteurs
Producteurs d'emballages

Réalisation d’une cartographie des producteurs d’emballages. Encourager les producteurs d’emballages à utiliser de la matière recyclée pour la production de nouveaux emballages.

icon responsable emballage
Responsables d'emballages

Stimuler l’achat d’emballages avec contenu recyclé.

icon recycleurs
Recycleurs

Réalisation de projets en vue d’améliorer la qualité des matières recyclées. Recherche d’applications de recyclage de qualité supérieure pour les matières recyclées.

De nombreux projets sont actuellement en cours pour favoriser l’intégration de contenu recyclé. Avec nos partenaires, nous avons entre autres développé des housses rétractables, fabriquées à partir de 50% de housses plastique issues des collectes sélectives en entreprise.

 

Pour en savoir plus sur cette innovation et sur toutes nos réalisations en matière d’économie circulaire :

https://www.valipac.be/faciliter-leconomie-circulaire/#nosprojets

Vos contacts avec la presse

Les journalistes vous interrogent sur le tri en entreprise, les exportations de plastique ou les taux de recyclage des emballages industriels ? Nous avons développé un Q&A (ci-dessous) en collaboration avec des spécialistes RP. N’hésitez pas à vous en inspirer pour préparer vos interviews.

A propos de Valipac

  • Valipac est le centre de connaissances belge dans le domaine des déchets d’emballages industriels. L’organisme recense et analyse des données fiables sur le tri et le recyclage des déchets industriels. Cette connaissance leur permet de déceler les opportunités et les défis de la chaîne des déchets et de développer des plans d’action ciblés en collaboration avec les fédérations sectorielles en vue d’inciter les entreprises à mieux trier. Valipac est également active sur le plan des innovations dans le but de transformer les déchets (principalement de plastique) en matières premières pour développer les débouchés en Europe et parvenir ainsi une économie aussi circulaire que possible pour les emballages industriels. Ces activités font de Valipac un pionnier sur la scène européenne.

  • Valipac a été créée en 1997 à l’initiative du monde industriel faisant suite à la directive Européenne de 1994 qui impose aux entreprises des taux de recyclage minimums pour les emballages. Valipac a reçu pour mission d’aider les entreprises à atteindre ces taux et y est parvenue : après 20 d’existence, 88,6% des emballages industriels sont recyclés.

  • Valipac fonctionne selon un modèle participatif basé sur la concertation entre les différentes parties prenantes : les fédérations sectorielles, patronales et les autorités font partie des leurs organes de décision.

  • Conformément à la loi sur les a.s.b.l., Valipac est libre de déterminer la taille et la composition de ses organes de gestion. En outre, il s’agit d’une application logique du principe de la responsabilité élargie des producteurs. Dans le cadre juridique établi par le gouvernement, il appartient aux producteurs de déterminer la manière dont ils mettent en œuvre les obligations qui leur sont imposées. La composition des organes de gestion est déterminée par le tonnage des entreprises et des secteurs représentés au sein de Valipac. Les déballeurs, les collecteurs et les recycleurs y sont également représentés ainsi que les différentes organisations professionnelles (VOKA, UWE, BECI, FEB). Ce sont par ailleurs les membres du conseil d’administration de Valipac qui ont approuvé l’ambitieuse stratégie autour de la circularité des emballages industriels, c’est-à-dire la co-responsabilisation de tous les acteurs de la chaîne de valeur en mettant l’accent sur : les emballages recyclables, le contenu recyclé, plus de collectes sélectives et stimuler le recyclage en Europe.

  • Valipac ne recense que des données relatives à la collecte de déchets d’emballages et des déchets industriels en Belgique pour tous types de secteur et par entreprise.

  • Valipac ne collecte pas de déchets mais recense et analyse des données sur les déchets d’emballages industriels. Les 7.000 clients de Valipac mettent environ 750.000 tonnes d’emballages à usage unique et 3.115.000 tonnes d’emballages réutilisables sur le marché belge. 680.000 tonnes de déchets d’emballages industriels sont recyclées par les 220 collecteurs affiliés à Valipac.
    Au total, 88,6% de déchets d’emballages industriels sont recyclés et 94% sont valorisés (recyclage + valorisation énergétique).

  • Valipac se base sur les données de collecte des 220 collecteurs avec lesquels elle collabore. Ce recensement résulte en un set de données fiable et qualitatif qui cartographie de manière uniforme la collecte des déchets dans les 3 régions.

  • Valipac recense depuis 20 ans des données détaillées sur la collecte des déchets d’emballages industriels. Depuis 2018 a élargi le recensement de données à la collecte de 15 flux de déchets industriels. Cette nouvelle activité permet à Valipac de remplir encore mieux son rôle de centre de connaissances sur les déchets industriels et d’informer, stimuler et conseiller tous les acteurs de la chaîne de valeur afin de collaborer activement à l’économie circulaire des emballages en Europe.

  • Valipac met tout en œuvre pour produire des données et analyses correctes. Leur expertise consiste à recenser et analyser des chiffres de manière scientifiquement correcte. La valeur ajoutée de Valipac est précisément de conseiller au mieux les acteurs de la chaîne sur la base de chiffres détaillés. Les chiffres rapportés à Valipac sont contrôlés par une équipe de 8 collaborateurs et sont audités une fois par an par des bureaux d’experts indépendants.

  • Chaque année Valipac effectue d’une part des contrôles sur les informations rapportées par les collecteurs et d’autre part sur la qualité des flux qu’ils déclarent. Tous les collecteurs sont contrôlés chaque année par Valipac et par un bureau externe. La qualité des flux est également contrôlée chaque année par un bureau externe qui réalise des analyses de composition ou des inspections visuelles.

    Près de 640 contrôles administratifs et 250 contrôles qualitatifs sont réalisés chaque année.

  • Les petites entreprises et les indépendants sont souvent trop peu informés de leurs obligations en matière de tri et de recyclage ainsi que des possibilités et avantages du recyclage des déchets. Les déchets résiduels des entreprises contiennent encore en moyenne 50% de matériaux qui auraient pu être valorisés s’ils avaient été triés à la source. En collaboration avec l’Université de Hasselt, Valipac a développé un modèle statistique basé sur la base de données de déchets collectés qui permet de détecter le potentiel d’amélioration du tri des entreprises. Valipac peut identifier es entreprises concernées et, en collaboration avec les collecteurs de déchets ou les fédérations sectorielles, mener des actions de sensibilisation dirigées. C’est par exemple le cas des actions destinées à stimuler la collecte de la frigolite ou des films plastique. Valipac a également développé un site internet “jetriedansmonentreprise.be” qui reprend toutes les informations relatives aux obligations de tri, aux possibilités de collecte, aux conseils de tri, aux primes et encore bien d’autres nombreuses astuces pratiques

  • A l’heure actuelle, 54% des déchets d’emballages industriels en plastique sont collectés de manière sélective. Cependant, certaines destinations finales ne peuvent pas être identifiées. Les quantités concernées ont donc été déduites des résultats de Valipac. Pour l’année de référence 2018, Valipac a démontré un taux de recyclage de 45,8% des emballages industriels en plastique.

    Selon le nouvel Accord de Coopération, 65% des emballages en plastique devront être recyclés d’ici 2030. Le recyclage des plastiques est un défi et naturellement l’objectif principal de Valipac. Pour y parvenir, Valipac mène des projets pour stimuler la collecte sélective des films plastique, de la frigolite et la collecte des plastiques rigides sur les chantiers de construction. Avec son innovation de housses/films plastique circulaires contenant des plastiques recyclés, Valipac travaille en parallèle sur l’intégration de contenu recyclé dans les emballages. Toutes ces réalisations augmentent les applications du plastique recyclé, boostent la demande et créent un incitant supplémentaire au tri.

  • La Chine a fermé ses frontières aux importations de déchets en 2018. A partir de cette date, les sociétés de collecte et les traders ont dû chercher d’autres alternatives pour le traitement de leurs déchets de plastique. Ce n’est donc qu’à partir de ce moment que les installations situées entre autre en Asie du Sud-Est se sont multipliées et que des déchets ont été expédiés en masse vers ces pays. Avant 2018, les déchets d’emballages industriels en plastique d’origine belge étaient expédiés en Chine. Valipac pouvait alors correctement identifier les destinations finales, raison pour laquelle les résultats d’avant 2018 ne doivent pas faire l’objet d’une correction.

  • La création de deux organismes séparés est un choix de l’industrie. Nous pensons vraiment qu’il est nécessaire d’avoir deux organisations différentes car les problématiques nécessitent une approche, des connaissances et des compétences complètement différentes. Même s’il s’agit dans les deux cas de déchets d’emballages, le groupe cible est totalement différent, ce qui nécessite également une approche totalement différente. En outre, Fost Plus dirige les marchés de la collecte et du recyclage des déchets, tandis que Valipac collabore avec des partenaires. Il ne serait donc certainement pas plus efficace, à notre avis, de les réunir.

  • Les primes ont différentes fonctions et sont applicables uniquement pour les déchets d’emballages industriels. La prime de démarrage incite les entreprises à commencer à trier. Les primes conteneurs, sacs et recyclage interviennent dans les coûts additionnels pour la collecte sélective des déchets d’emballages industriels.

  • Les primes sont destinées à couvrir les coûts additionnels liés à la collecte et au recyclage des déchets d’emballages industriels. Elles donnent un coup de pouce aux entreprise. Valipac souhaite revoir le système de primes afin de stimuler davantage les changements de comportement.

À propos du rôle unique en Europe

  • Le Valipac prend des initiatives dans plusieurs domaines pour évoluer vers des emballages plus circulaires en Europe.

    • C’est la première organisation à prendre une initiative européenne pour accroître la traçabilité et le recyclage des déchets d’emballages industriels à l’étranger grâce à des accords avec les traders,
    • Valipac initie une plateforme européenne pour évaluer la circularité des emballages industriels en plastique,
    • Valipac étend les applications des granulés de plastique recyclés en soutenant des innovations techniques pour stimuler le recyclage en Europe,
    • Valipac est le seul organisme européen à disposer d’une base de données sur le comportement de tri de 180.000 entreprises individuelles et d’un modèle prédictif pour identifier les entreprises qui présentent du potentiel en termes d’amélioration du tri.
  • Valipac est en pourparlers avec différents traders européens qui représentent 80% des exportations de déchets d’emballages industriels en plastique. Dans une première étape, les traders s’engagent à communiquer l’intégralité des destinations des déchets d’emballages industriels en plastique d’origine belge. L’avantage de ces accords est de garantir une meilleure traçabilité de nos déchets et de meilleures garanties sur leur recyclage. L’objectif à terme est de mettre en place un système d’accréditation garantissant une transparence totale dans la manière de travailler et de faire en sorte que nos déchets ne transitent que par des traders « accrédités ».

  • Jusque début 2018, la Chine était le seul/le principal acquéreur de nos déchets d’emballages industriels en plastique. Nous avions alors une très bonne vue sur les différentes destinations de nos déchets. Mais lorsque la Chine a fermé ses frontières, nous avons été forcés de trouver d’autres destinations. La traçabilité a diminué. Grâce aux accords avec les traders, Valipac va y remédier.

À propos des exportations de plastique

  • Les données dont dispose Valipac, qui ne portent que sur les déchets d’emballages industriels, ne permettent pas de conclure que la Belgique est en partie responsable. Bien sûr, cela ne change rien au fait que la pollution de la Méditerranée par les déchets plastiques est un problème. C’est précisément la raison pour laquelle nous faisons tout notre possible pour garantir que tous nos déchets d’emballages industriels en plastique sont recyclés grâce à des accords stricts avec les traders et les recycleurs. De plus, nous travaillons continuer à stimuler le recyclage en Europe.

  • Valipac recence uniquement des données que la production des déchets industriels en Belgique et n’a donc pas une vue d’ensemble sur la totalité des exportations. La Belgique exporte effectivement des déchets indsutriels en plastique. D’après les données de Valipac, il s’agit de plus ou moins 115.000 tonnes de déchets de plastique d’origine belge dont une partie est exportée. De grandes quantités de déchets de plastique provenant de nos pays voisins sont également exportées via le port d’Anvers.

L’économie circulaire des emballages industriels en plastique

  • Le recyclage commence en premier lieu avec le producteur de l’emballage. Mieux il réfléchit aux possibilités de recyclage de ses emballages, mieux le cycle s’engage. Bien entendu, le producteur des produits conditionnés est également un facteur à prendre en compte. Il détermine à quoi ressemble l’emballage, quels sont les matériaux utilisés et donc dans quelle mesure il est recyclable. De là, l’emballage arrive chez le client, qui le déballe et doit le trier correctement pour permettre le recyclage. Ensuite, les emballages sont collectés de manière sélective par un collecteur de déchets, qui les livre à un trader et à son tour à un recycleur. Ce recycleur fabrique la matière première pour les nouveaux emballages. Si tout dans cette chaîne est bien pensé et dans une optique de recyclage, il est possible de créer des emballages circulaires.

  • Actuellement, la plupart des emballages industriels en plastique sont exportés vers l’Asie du Sud-Est.

  • Plusieurs facteurs jouent un rôle à cet égard, mais l’une des principales raisons est que ces pays présentent un potentiel important pour les matériaux recyclés qui constituent la matière première de nouveaux matériaux.

  • À l’heure actuelle, le marché des matériaux recyclés en Europe est encore trop restreint. Nous travaillons à la création d’un marché plus important pour les matériaux recyclés en Europe et à leur utilisation comme matières premières pour de nouveaux matériaux. Valipac a par exemple réussi à développer des housses rétractables de haute qualité à partir de matériaux recyclés.

  • Selon les accords que Valipac a conclus avec les traders et les recycleurs avec lesquels elle travaille, tous les déchets plastiques industriels exportés de Belgique sont recyclés. Le Valipac fait tout son possible pour que ces accords soient respectés.

  • En principe, les autorités locales sont responsables de ces contrôles. Elles y sont habilitées. Valipac n’est pas habilitée à effectuer des contrôles à l’étranger. Le Valipac organise également des inspections visuelles tous les ans sur les sites de ses collecteurs affiliés afin de vérifier la qualité du matériel sortant. En outre, ils se rendent régulièrement sur les sites où sont traités les déchets d’emballages industriels en plastique d’origine belge.

  • Affirmer que tout finit dans un des décharges illégales est tout à fait faux. Valipac a conclu des accords stricts avec les traders et les recycleurs pour garantir le recyclage de nos déchets d’entreprise. Il est et reste donc de la plus haute importance pour les entreprises de trier correctement pour faciliter le recyclage.

  • Les déchets industriels actuellement collectés de manière sélective font l’objet de demandes de recyclage valables autour desquelles nous avons des accords stricts. Cependant, nous devons continuer à investir dans des innovations qui facilitent le recyclage et encouragent davantage les emballages circulaires. Mais tout commence par un tri correct afin de pouvoir recycler autant que possible. Nous devons donc continuer à investir à la fois dans le tri et le recyclage.