La vie éternelle des housses plastique

26/02/2019

Maintenir les emballages de transport le plus longtemps possible en circulation pour améliorer leur circularité. Découvrez comment avec "La vie éternelle des housses plastique"

La mission de Valipac : faciliter la transition de l’économie linéaire à l’économie circulaire.

Début 2018, nous nous étions fixés comme objectif d’intégrer les emballages de transport dans un modèle circulaire. Comme source d’inspiration, Clean Site System, notre système de collecte des films plastique d’emballages sur les chantiers de construction. En collaboration avec les différents acteurs de la chaîne de valeur, l’aventure Clean Site Circular venait de débuter. Un an plus tard, le 15 février 2019, les premières housses rétractables ont été fabriquées à partir de 50% de matière recyclée.

Clean Site System

Chaque année, plus de 5.000 tonnes de housses plastique arrivent sur les chantiers de construction. Pour éviter que ces plastiques ne terminent leur vie dans un incinérateur, Valipac a mis au point en 2005 le Clean Site System. Ce concept fait appel à la logistique retour. Il offre aux entrepreneurs la possibilité d’utiliser des sacs pour la collecte de leurs films plastique et de les déposer gratuitement chez leur négociant. Près de 6.000 entrepreneurs ont aujourd’hui recours à ce service proposé par 220 négociants en matériaux de construction répartis sur l’ensemble de la Belgique.

Ce système de collecte est bien ancré dans le secteur mais pourrait encore être amélioré. Ces housses sont en effet fabriquées à partir de matière vierge. Valipac s’est donc donnée pour ambition de maintenir ces housses plus longtemps en circulation.

La construction comme source d’inspiration

De cette ambition est né un projet de démonstration : Clean Site Circular. Son objectif ? Réinjecter les housses de matériaux de construction dans la chaine de valeur en réutilisant la matière recyclée pour la fabrication de … nouvelles housses pour le secteur de la construction.

Pour mener à bien ce projet, nous avons réunis autour de la table des partenaires qui partageaient notre enthousiasme :

  • Le fabricant de briques Wienerberger s’est engagé à utiliser ces housses circulaires à la condition qu’elles présentent les mêmes qualités que les housses fabriquées à partir de matière vierge,
  • Total a développé le mélange de polymères adéquat qui allait pouvoir être ajouté au regranulat produit par Rymoplast,
  • Oerlemans a fabriqué les housses à partir du mélange de polymères vierge et de regranulat.
  • La Fema et Go4Circle ont quant à eux facilité les contacts avec les négociants en matériaux de construction et les collecteurs/centres de tri.

Pour ce projet, Valipac et ses partenaires ont reçu le soutien financier de Vlaanderen Circulair.

Design 4 Circularity

Le 15 février dernier, Wienerberger utilisait les toutes premières housses circulaires pour emballer une dizaine de palettes de briques. Ces palettes ont depuis passé avec succès des tests de conformité aux normes européennes en matière de sécurité de transport.

Les premiers résultats sont prometteurs mais les partenaires du projet souhaitent encore poursuivre les recherches. Ils envisagent par exemple d’augmenter le pourcentage de matière recyclée dans le mix de polymères ou encore d’élargir les tests à d’autres qualités de regranulat.

Ce projet a aussi permis de mettre en lumière les défis du modèle actuel : l’utilisation d’encre ou de colorants diminue la circularité des housses parce qu’ils augmentent le pourcentage de déchets. D’où la nécessité d’établir des lignes directrices claires sur le degré de recyclabilité des emballages pour en augmenter la circularité.

Quel avenir pour les housses circulaires ?

Le 26 février dernier, Valipac était invitée à participer au prestigieux World Resources Forum qui s’est tenu à Anvers. A cette occasion, nous avons organisé une session d’échanges de points de vue sur l’avenir des housses circulaires.

En guise d’introduction à cet échange de points de vue, les partenaires ont présenté le projet à l’audience. Les participants ont ensuite été répartis en deux groupes de travail pour émettre leur opinion au sujet de deux questions :

  • Quel nouveau modèle économique permettrait d’améliorer la circularité des housses rétractables ?
  • Comment maintenir l’équilibre entre la recyclabilité des housses et l’aspect marketing de l’impression ?

Chaque participant a présenté ses idées au sein de son groupe de travail. Les idées ont ensuite été regroupées et dans une phase ultérieure, elles ont fait l’objet d’un « vote de préférence » de la part de l’ensemble des participants, chacun pouvant retenir trois idées majeures. A l’issue de ces sessions, il est rapidement apparu que les deux groupes attendent des propriétaires de marque qu’ils s’impliquent de manière plus active et encouragent l’utilisation de regranulat.

Résultat des échanges de point de vue : Top 3 des propositions par groupe de travail

Grey is the new virgin !

Groupe 1 : Quel nouveau modèle économique permettrait d’améliorer la circularité des housses rétractables ?

  • Les autorités doivent s’impliquer plus activement pour promouvoir l’utilisation des matériaux recyclés dans les emballages. Elles peuvent par exemple recourir aux taxes sur l’équivalent en CO2, aux tarifs éco-modulés appliqués par les organismes de REP et toute autre mesure qui garantit que le recyclage est financièrement plus avantageux que d’autres formes de traitement,
  • Le recyclage doit être plus efficace si l’on veut améliorer la qualité des matériaux recyclés et générer des bénéfices,
  • Les recycleurs et fournisseurs de matière vierge doivent collaborer plus efficacement et s’entendre sur des spécifications de produits et de qualités bien définis. Les propriétaires de marque pourront ainsi mieux appréhender le marché et augmenter leur confiance dans l’utilisation de regranulat.

Groupe 2 : Comment maintenir l’équilibre entre la recyclabilité des housses et l’aspect marketing de l’impression ?

  • Développer une colle spéciale permettant de coller des étiquettes en papier sur les housses rétractables pour maintenir l’aspect communication. Idéalement, la colle devrait se dissoudre lors du cycle de lavage ou fondre avec le polymère lors de l’extrusion,
  • Faire accepter la couleur grisâtre des housses par les propriétaires de marque,
  • Développer une encre soluble ou qui disparaît après usage. L’encre pourrait être éliminée par des rayons UV ou lors de conditions particulières lors du processus de recyclage.

Valipac et ses partenaires ont démontré la faisabilité de ce projet. Notre objectif est à présent de prendre contact avec d’autres secteurs et de tenter de les convaincre de nous rejoindre dans cette aventure.

Nous profitions de l’occasion pour remercier tous les partenaires de ce projet pour leur enthousiasme et leur motivation.

 

Pour plus d’informations au sujet de ce projet, n’hésitez pas à prendre contact avec nous au 02/456.83.10 ou via e-mail à l’adresse info@valipac.be